mardi 8 mars 2011

NFC, une plate-forme "un clic" pour les bibliothèques

Au cours du deuxième semestre 2011, la technologie NFC devrait connaitre un développement retentissant par les initiatives de NTT Docomo, Orange, Google, Apple, entre autres.
Le protocole Near Field Communication, agissant sur une courte distance entre un dispositif électronique et un marqueur généralement passif (téléphone mobile et portique d'entrée, par exemple) autorise une transaction sécurisée, sans contact (à la façon de la carte Monéo), avec la seule alimentation de l'un des dispositifs.
Ainsi, nul besoin d'un lecteur particulier, il suffit que la puce émettrice NFC soit intégrée au téléphone (le cas de certains mobiles NTT Docomo, Orange et Google) pour que le système fonctionne.
Les usages pour les bibliothèques sont nombreux: moyen de paiement, bien entendu, mais beaucoup plus fragmenté, ciblé et indépendant; authentification d'un visiteur ou d'un abonné; autorisation de chargement de contenus; cryptage de données pour la protection des droits; association à l'encre électronique pour des échanges directs d'une affiche à un lecteur personnel; gestion de prêt et des abonnements; achat instantané d'un facsimilé d'une œuvre pendant une exposition.
NFC pourrait ainsi devenir pour les bibliothèques la plate-forme de transaction en "un clic" que seuls des géants de la distribution électronique, ou des réseaux financiers et bancaires, ont les moyens de mettre en place aujourd'hui.