mardi 31 juillet 2012

Est-il possible de prêter des livres numériques ?

Le livre numérique est un bien culturel dématérialisé. Il commence à peine à émerger en France mais est déjà bien installé dans certains pays comme les Etats-Unis. On peut les acheter pour les lire sur des liseuses, des tablettes ou des ordinateurs, mais est-il possible de les prêter ou de les emprunter ?
La réponse est Oui !

L’emprunt


En France, on peut emprunter des livres électroniques dans certaines bibliothèques. Les organismes passent des contrats avec des entreprises comme Overdrive
 ou encore Cyberlibris afin de recevoir un catalogue de livres numériques à proposer aux usagers.
Certaines d’entre elles tentent l’expérience depuis plusieurs années comme à Issy-Les-Moulineaux ou à Arcachon où les usagers peuvent non seulement lire en numérique mais également louer des supports de lecture s’ils n’en possèdent pas. 
Les bibliothèques universitaires proposent de plus en plus aux étudiants, chercheurs et professeurs d’emprunter des livres numériques. Généralement, ces organismes passent des contrats avec des agrégateurs (comme eBrary ou Numilog) leur permettant de choisir parmi un catalogue de plus en plus important des ouvrages dans tous les domaines : sciences, économie, éducation, histoire etc.

Il existe également des acteurs 100% numériques qui se lancent dans l’aventure du prêt, ce sont généralement des entreprises privées comme Skoobe en Allemagne. Via un abonnement mensuel, le lecteur peut choisir 5 ouvrages dans un catalogue de 2000 ebooks.

Le prêt à un ami

Néanmoins, aujourd’hui, il n’est pas possible sur notre territoire, de prêter un livre numérique que vous avez acheté comme on le fait naturellement avec un livre imprimé.
Aux USA, au Canada par exemple, la chose est différente. Certains acteurs importants, comme Amazon, Kobo ou Barnes & Noble permettent aux internautes, si l’éditeur en est d’accord, de prêter à leurs amis des ebooks.
La règle est simple : chaque livre acheté peut être prêté une fois pendant une période de 14 jours. La personne possédant l’ouvrage remplie un formulaire et désigne l’adresse email de celle qui pourra lire. Pendant ce laps de temps, le propriétaire n’aura pas accès à son ouvrage, comme s'il avait prêté son livre papier !